Double-cliquez pour saisir du texte
Double-cliquez pour saisir du texte
Double-cliquez pour saisir du texte
Double-cliquez pour saisir du texte
Double-cliquez pour saisir du texte

Brigitte Badier

Photographie - Film - Art numérique 


Blue Canal Bleu

Prix Spécial/Special Award, Sarajevo

Prix Coup de Cœur du Public, Paris

Photographie et court-métrage photographique

Photography and photographic short film


Finaliste/Finalist IOFF

Finaliste/Finalist NNF



Version française

BLUE CANAL BLEU est une errance photographique le long du Canal de l'Ourcq, entre Pantin, Bobigny et Paris. C'est un voyage bleu intemporel dans un paysage en mutation où des immeubles modernes en côtoient d'autres à l'abandon. Les promeneurs croisent les artistes et les œuvres s'exposent aux bateaux flânant sur le canal. C'est une invitation à voguer dans l'éphémère d'un lieu qui se transforme peu à peu le long d'un canal dont l'extrémité est bleue comme l'horizon.


Film photographique : BLUE CANAL BLEU est un film court photographique qui retourne à la source du cinéma : l'image.

Pourquoi revenir à la source du cinéma : l'image ?

Car elle fixe le mouvement dans le temps. 

Pourquoi le bleu ?

Lorsque l'on mélange l'éphémère avec l'intemporel, cela donne pour moi la couleur bleue.

Enfin, je dirais plutôt que "Blue Canal Bleu" est "une douce vague bleue" qui caresse le canal, en espérant qu'il pourra se transformer sans se blesser et qu'il pourra continuer à relier les gens d'où qu'ils soient, de Paris, de Seine-Saint-Denis ou d'ailleurs...



English version

BLUE CANAL BLEU is a photographic wandering along the Ourcq Canal, between Pantin, Bobigny and Paris, in France. It is a timeless blue journey into a changing landscape where modern buildings coexist with abandoned walls. Walkers meet artists and artworks are exposed to boats lounging on the channel. It is an invitation to sail in a blue ephemeral place along a channel whose end is as blue as the horizon.


Photographic film:  BLUE CANAL BLEU is a short photographic film returning to the source of cinema: the image.

Why return to the source of cinema: the image?

Because it sets the movement in time.

Why blue?

When the ephemeral is mixed with timelessness, my photography becomes blue.

I would rather say that "Blue Canal Bleu" is "a soft blue wave" covering the channel, hoping it can change without injury and it can continue to connect people wherever they come from, Paris, Seine-Saint-Denis or elsewhere …











BLUE CANAL BLEU PHOTOGRAPHY

BLUE CANAL BLEU PHOTOGRAPHIC FILM